Le Napster de la banque arrive, sortez le pop-corn ! Par Rick Falkvinge

Je vous délivre aujourd’hui une traduction en français de l’excellent article de Rick Falkvinge (fondateur du Parti Pirate suédois et du mouvement des partis pirates à travers le monde) à propos des monnaies libres qui apparaissent de plus en plus chez les geeks. Vont-elles changer le monde ?

L’image originale n’étant pas libre je lui ai préféré une image libre, mais dans le même esprit. DVIDSHUB CC-BY

With The Napster of Banking Round The Corner, Bring Out Your Popcorn

Original By Rick FalkvingeCC0
French translation By Romain Rivière — CC-BY-SA

La vraie bataille pour l’internet et les énormes changements qu’il apporte n’a même pas encore commencé. Ce que nous voyons aujourd’hui sont des signes avant-coureurs, de petites disputes où les potes (l’industrie du copyright) de ceux qui ont le pouvoir se plaignent et obtiennent de piètres bénéfices.

Une règle générale de l’avancement technologique est que ce n’est pas nécessairement la variante la plus riche en fonctionnalité d’une nouvelle technologie qui atteint le point de basculement et la masse critique, ou même la moins chère, ou la plus accessible ; cela tend à être plutôt la plus simple d’utilisation.

Je cite fréquemment Youtube en exemple ici. Ce n’était pas le premier site à proposer de la vidéo sur le net. Diable, le porno le faisait depuis 5 ans lorsque Youtube est arrivé et les techno-geeks depuis 10 ans. Il y avait au moins une douzaine de façons ordinaires de partager de l’audio numérisé et des vidéos en ligne avec les autres.

À ce jour, l’histoire nous apprends que cela prend environ dix ans, depuis la conception d’une technologie, ou de l’application d’une technologie, avant que quelqu’un trouve la recette miracle qui rend cette technologie assez simple à utiliser pour que ça prenne.

Il serait indélicat de ne pas mentionner Napster dans ce contexte. J’ai commencé à échanger des fichiers sur FidoNet avec un modem 2400 bps en 1989. Textes, musique, images. C’était austère, mais nous le faisions. Un nouveau protocole appelé TCP/IP a débarqué, et autour de 1995 nous changions tous pour celui-là. En 1999, Napster est arrivé… et tout à coup tout le monde échangeait des fichiers musicaux. DC++ et d’autres imitations ont fait en sorte que nous partagions tout ce que nous voulons.

Le partage de musique a mis dix ans à s’emballer, grâce à Napster. Le partage de vidéos a mis 10 ans à devenir assez simple pour s’emballer.

Donc si vous voulez prédire la prochaine bataille, regardez ce que les geeks font en ce moment même, mais ce qui est obscur et qui n’a pas encore pris ; quelque chose avec un cas d’utilisation très clair et attirant lorsque ça deviendra suffisamment simple.

Voici ce qui est sur mon radar : la banque. Il existe au moins une douzaine de différentes variantes de monnaies chiffrées et décentralisées, et de systèmes de transaction, très sophistiqués et totalement incompréhensibles. Par exemple  Ripple, BitCoin, ecash, et d’autres.

De la même façon que BitTorrent a rendu l’industrie du copyright obsolète en un clin d’œil, ces systèmes vont naturellement rendre les banques obsolètes. Eux, ou leur successeur, vont atteindre un point de basculement dès que quelqu’un les rendra simples d’utilisation. La technologie est là, le cas d’utilisation est là — l’agacement vis-à-vis des grosses banques ne manque pas. Ce n’est plus qu’une question de facilité d’utilisation.

Quand ce basculement arrivera, il n’y aura plus aucun point de contrôle central dans l’économie. Ce sera comme si l’on revenait une nouvelle fois au temps où tout le monde faisait commerce en espèces, les traditionnelles espèces anonymes. Alors pourquoi cela donne-t-il l’envie aux gouvernements de déverser une tonne de briques sur l’Internet ?

Jusqu’à maintenant, du point de vue des gouvernements, quelques-uns de leurs amis se plaignaient du marasme des ventes de CDs, et ils leur ont donné quelques miettes d’avantages législatifs pour qu’ils la bouclent. Comment pensez-vous qu’ils réagiront lorsqu’ils réaliseront qu’ils ont perdu leur capacité à prélever des impôts ?

Imaginez les ramifications de cela pendant un instant. Les gouvernements dans le monde sont sur le point de perdre leur capacité à regarder dans l’économie de leurs citoyens. Ils risquent de perdre leur capacité à saisir des actifs, ils risquent de perdre leur capacité à collecter des dettes. L’usage de la force dans le monde ne sera d’aucune aide : tout est chiffré, et détruire un ordinateur avec toute la puissance de feu policière possible ne servira à rien.

Toutes les armes du monde entre les mains de toutes les polices sont inutiles face à la capacité des gens à conserver leur économie chiffrée pour eux. Elles n’y feront pas la moindre égratignure.

Si vous pensiez que les guerres sur la connaissance et la culture étaient intenses, je crois que nous allons voir des événements bien plus intéressants se dérouler durant la décennie à venir. L’économie décentralisée et incontrôlable où un emploi à vie n’est plus essentiel à chaque être humain est quelque chose que j’ai appelé l’« économie en essaim », et je prédis que cela redéfinira la société d’une façon immensément plus large que la possibilité d’obtenir des musiques de rap gratuitement.

23 thoughts on “Le Napster de la banque arrive, sortez le pop-corn ! Par Rick Falkvinge

  1. Je trouve l’article très intéressant, mais je ne pense pas que ça arrive de si tôt.
    Car le système monétaire actuel est basé sur la confiance dans la monnaie que l’on a, l’argent est déjà purement virtuel et si les gens y croient, c’est parce que dans le fond ils ont confiance (même inconsciemment) dans les banques et les États. Or, dans notre société qui a une vraie tendance individualiste et qui se méfie de l’autre, je la vois mal avoir confiance dans un système où chacun posséderait son argent électronique chez lui, sachant que ce n’est pas basé sur un bien réel, par exemple l’or, mais sur des données numériques dont il y aura toujours un ou deux malins qui arriveront à contourner le système et s’augmenter leur richesse.
    Donc oui c’est possible de se passer des banques si l’argent est basé sur une matière rare et précieuse (comme cela a été le cas jusque dans les années 70), mais de nos jours, je pense que c’est assez difficile pour la majorité des personnes. Oui une certaine partie de la population pourrait, mais pas la majorité.
    (c’est mon avis personnel)

    • Si l’individualisme était une entrave à la confiance, il n’y aurait pas de marché possible, pas de Wall Street, pas de contrats à terme, pas d’investissement. Ne sous-estime pas la confiance spontanée qui existe dans ce monde.
      http://abstrusegoose.com/strips/every_day_i_am_alive_is_a_miracle.png

      Pour l’instant, je reste encore sceptique à BC, il faut voir avant tout s’il arrive à convaincre la population, ce qui demande déjà de faire de la publicité pour ce système qui reste confiné pour l’instant dans une geekosphère et dans les darknets. De plus, il y a — comme dit dans un autre article de romain, les problèmes de failles et d’interdiction.

      Une monnaie infalsifiable est un danger pour la kleptocratie actuelle dont le système repose sur la capacité à diluer la valeur de la monnaie afin d’empêcher l’effondrement. C’est pour cela, d’ailleurs qu’il y a une fraude énorme sur l’or papier et une déconnexion entre les marchés de l’or occidentaux et asiatiques, car ces derniers sont très demandeurs. L’or faisant apparaitre la supercherie.
      L’état ne pourra peut-être pas empêcher l’existence de BC, mais il pourra en interdire les échanges contre la monnaie papier.

      N’empêche, si ça fonctionne, cette monnaie aurait fait fantasmer il est dommage que les Hayek et Rothbard ne soit pas là pour le voir, car une monnaie non soumise à l’arbitraire de l’état, mais à son évolution dans les marchés est un sujet de leur étude.

  2. Tu as tout à fait compris rafoudol. Dans le cas de bitcoin, les bitcoins sont « une matière rare et précieuse » — cherche un peu sur leur wiki, tu verras en quoi.

    Par ailleurs la confiance que l’on place dans les bitcoins n’est pas une confiance en certaines personnes, mais une confiance dans le système cryptographique utilisé, pour que, comme tu le dis, il n’y ait pas « un ou deux malins qui arriveront à contourner le système et s’augmenter leur richesse ».

  3. Au vu de la situation économique actuelle, des états qui s’endettent de plus en plus[1], du dollar qui se casse la gueule, de certains pays qui font faillite (Grèce, Portugal, etc..) je pense que la confiance dans le système actuel commence gentiment à baisser.

    Bitcoin n’est évidemment pas la solution mais reste quand même intéressant. Par exemple pour éviter que les états/banques ne fasse n’importe quoi en injectant de la masse monétaire à tour de bras. Le but serait, dans ce cas là, de freiner une croissance imposée et donc d’empêcher l’inflation. Évidemment, les mentalités doivent également évoluer, peut-être le plus dur à faire.

    [1] Évolution de la dette des plus gros états en % de leur PIB : http://www.gfmag.com/tools/global-database/economic-data/10394-public-debt-by-country.html#axzz1NBSGoIrK

  4. @Romain: Je me suis mal exprimé, je voulais dire que Bitcoin n’est pas forcément LA solution à tous les maux actuels mais peut en résoudre un certain nombre.

    C’est mieux là ? ;)

  5. Oui c’est mieux :)

    En revanche l’aspect non surveillable de bitcoin, et l’impossibilité d’y prélever des impôts me fait sérieusement peur. Il y a de profondes questions à se poser à ce sujet. J’y consacrerais probablement un billet prochainement.

  6. Pingback: Napster de la banque: prochain cauchemar des gouvernements ? » OWNI, News, Augmented

  7. Il faut VRAIMENT considérer le bitcoin comme de l’argent liquide virtuel :)
    à partir de là, on comprends mieux la peut des états/banques face à cette nouvelle monnaie.

    Il conviendra d’accepter que des gens ont une réserve d’argent non évaluable et traçable et qui peut être reversée à n’importe qui n’importe comment :)

    C’est l’aspect non contrôlable qui fait peur, mais à y réfléchir, l’argent liquide est totalement analogue au concept :)

  8. Article vraiment intéressant, qui donne l’espoir dans la possibilité de voir émerger un système bancaire alternatif crédible. C’est dans l’air du temps !
    Je conseille à tous d’aller se promener sur http://bitcoin.org/, qui personnellement a fini de me convaincre du sérieux du projet.
    Kudos to you, kind sir, for translating this article in good ol’ french.

    • @®om C’est parce que j’ai trouvé ça subtil et intéressant que j’ai trouvé utile de le traduire :)

      Cela dit je persiste à trouver Falkvinge par moments trop prophétique…

      @JB : c’est cool que ça t’ai plu aussi. Au début j’étais aussi sceptique et en lisant la doc on se rend rapidement compte que ça marche !

  9. Pingback: Pourquoi je place toutes mes économies dans Bitcoin, par Rick Falkvinge

  10. Pingback: Le Napster de la banque arrive, sortez le pop-corn ! Par Rick Falkvinge | Le Codex Gnoufique

  11. moi personnellement j’adere .
    étant webmestre et ayant mare de me faire gelé mon compte par paypal sans aucune raison apparente quand mon leur semble ou attendre autorisation d’autre ecurrence ou de banque qui en on rien a foutre de moi vue mon petit volume .
    j’ai adopte depuis peut bitcoin pour mon site http://www.la-maison-du-pass-partout.com
    comme moyen de payment
    en plus il y a pas de frais sur les echange et pas de coup de mise en place . se qui aide beaucoup et se que je aurais pas peut supporte des banque

  12. Pingback: Le Bitcoin changera-t-il le monde ?

  13. Pingback: Introduction à la monnaie bitcoin.  | Nicolas Guyard

  14. Pingback: bitcoin-fr | Introduction à la monnaie bitcoin. 

  15. Pingback: Autres questions | bitcoin-fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>